La synthèse des rencontres

Le financement bancaire : comment lever les barrières ?

Le document de synthèse de la 2ème édition des Rencontres de l’immobilier par Makanie Sephora BAMBA

1- Pour prêter de l’argent, le banquier a besoin d’être rassuré

3 aspects importants à prendre en compte :

  • La rentabilité de l ‘investissement et la capacité de remboursement de l’emprunt : Le banquier aura recours à des informations financières complètes qui permettront d’avoir une visibilité sur les activités de l’opérateur à savoir les prévisions des recettes réalistes (eu égard au niveau historique des prix et des loyers) et le niveau de marge satisfaisant (en règle générale min 8% du CA prévisionnel).
  • Le risque : le financement des réserves foncières s’effectue sur les fonds propres du client. Les avances acquéreurs + FP dans le cadre de logement doivent représenter au mois 40% du prix de revient. L’affectation du produit de la vente de chaque bien à la couverture progressive du crédit consenti doit être supérieur à 70%. Les autorisations administratives (dont le permis de construire) doivent être complètes et purgées de tout recours.
  • La technicité : compétence technique démontrée sur la réalisation d’un ou de deux projets. Si la réalisation du projet doit passer par des sous-traitants, c’est la même démarche. Des demandes de renseignement sur les entreprises BTP pressenties pour réaliser les travaux peuvent être demandées.

2- Garanties demandées dans le cadre du financement d’une promotion immobilière

  • Hypothèque 1er rang
  • Garanties liquides (cash ) ou bancaires
  • Délégation assurance chantier / Décens (personnes physiques)
  • Caution solidaire des associés

3- Covenants

  • Déblocage sur base de justifications
  • Domiciliation de l’ensemble des recettes à recevoir
  • Engagement de couvrir tout dépassement sur le programme
  • Maintien de l’actionnariat durant la période de financement
  • L’exécution du projet devra prendre en compte le contrôle qualité lors des travaux de construction

Une fois que tout cela est dit , un constat s’impose : pour pouvoir bénéficier d’un accompagnement bancaire , les pré-requis sont nombreux !

Il est donc important pour les promoteurs et les constructeurs de réfléchir à d’autres alternatives au financement bancaire.

L’IMPULSION DOIT DABORD VENIR DE LA CORPORATION :

  • Sécuriser l’environnement immobilier en collaboration avec les ministères de tutelle afin de rassurer les partenaires financiers et les acheteurs
  • la fluidité et la transparence des processus administratifs relatifs au foncier
  • Avoir une corporation plus dynamique, qui est force de proposition et d’accompagnement des acteurs du secteur (formation , mise en place d’un fond de garantie ect…).
  • Penser à des solutions de financement alternatif ou complémentaire à financement bancaire comme le crowdfunding Immobilier (financement participatif) qui se développe de plus en plus sur le continent.
  • Levée de fonds : plusieurs entreprises proposent une gamme de services d’accompagnement des entreprises évoluant dans l’immobilier afin de les accompagner face à leur besoin de financement par des levées de fonds. Cela se fait sur la base d’une étude de dossier.

Makanie BAMBA
Professionnel de banque

La synthèse des rencontres est un document produit à la suite de chacune des rencontres de l’immobilier et qui fait le résumé de la thématique qui a été abordée pendant la conférence. Les synthèses sont produites par les intervenants ou l’équipe des rencontres.

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *